Lancée le 21 septembre 2019 à Fontainebleau, lors des journées européennes du patrimoine, la mission « Réinventer le patrimoine » a trouvé ses lauréats. Ce sont finalement douze lieux historiques qui connaîtront une seconde vie, sous le parrainage de Philippe Augier, maire de Deauville.

quels sont les lauréats de l'appel à projets « réinventer le patrimoine » ?

Familistère de Guise (Aines)
©Brad Pict / Adobe Stock

Réhabiliter le patrimoine pour mieux le mettre en valeur

Encourager l’investissement touristique dans les sites patrimoniaux, c’est l’objectif du projet « Réinventer le patrimoine », annoncé lors des dernières journées européennes du patrimoine par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et Frank Riester, ministre de la Culture. À l’horizon, la réhabilitation de lieux délaissés, mais possédant un fort intérêt architectural ou patrimonial en projets hôteliers, événementiels ou culturels. Pour y parvenir, « Réinventer le patrimoine » s’appuie sur un fonds d’ingénierie d’un million d’euros, résultat d’une collaboration entre le ministère de la Culture, le ministère de la Cohésion des territoires, le ministère de l’Économie et finances, le ministère de l’Europe et affaires étrangères et, enfin, la Banque des territoires.

Confié par le Premier Ministre à Phillipe Augier, maire de Deauville, cet appel d’offres a suscité un réel engouement auprès des collectivités, récoltant presque 100 dossiers entre son annonce et la fin des candidatures.

photos lauréats prix réinventer le patrimoine - fort saint nicolas marseille

Fort Saint-Nicolas (Marseille, Bouches-du-Rhône)
©lindalim / Adobe Stock

Douze lauréats pour 96 candidatures

C’est à Matignon que s’est réuni le jury de la mission, le 13 décembre dernier, pour en sélectionner les douze lauréats. Composé entre autres de Delphine Aboulker, directrice adjointe de l’École de Chaillot, Frédéric Jousset, président de Beaux-Arts Magazine et membre du conseil d’administration du Musée du Louvre, de Saadia Tamelikecht, architecte des Bâtiments de France de Seine-Saint-Denis et de Guillaume Fonquernie, directeur général de Lov Hotel Collection, ce dernier a ainsi retenu les dossiers de :

  • La place Ducale de Charleville-Mézières, construite en 1606 et 1624 à la demande du neveu d’Henri IV, Charles de Gonzague. Elle a été édifiée par Clément Métezeau, frère de l’architecte Louis Métezeau, à qui l’on doit la place des Vosges à Paris.
  • Le fort Saint-Nicolas à Marseille. Surplombant le célèbre Vieux port de la cité phocéenne, le fort Saint-Nicolas a été érigé au XVIIe siècle par le chevalier de Clerville, sous l’impulsion de Louis XIV. Il est classé monument historique le 14 janvier 1969.
  • La briqueterie de la Grève-sur-Mignon, située à une trentaine de kilomètres de La Rochelle, elle est un trésor du patrimoine industriel de la Nouvelle-Aquitaine. Aujourd’hui, le site de la briqueterie est ouvert au public et abrite un espace éco-habitat et éco-rénovation.
  • Le couvent de la Visitation du Puy-en-Velay. L’histoire de ce couvent, situé dans le centre historique du Puy-en-Velay, est intimement liée à la Terreur. En effet, c’est à cette période que sa chapelle est transformée en tribunal et que de nombreux prêtres réfractaires y sont condamnés à mort.
  • La citadelle de Givet à Charlemont, édifiée sous les ordres de Charles Quint en 1555, afin d’assurer la défense de son empire, elle est conquise en 1678 par Louis XIV et passe entre les mains des Prussiens après la défaite de Napoléon à Waterloo, en 1815.
  • Le familistère de Guise, construit à la demande de l’industriel Jean-Baptiste André Godin. Le familistère de Guise accueillait en 1889 plus de 1 700 personnes, employés des ateliers Godin et leurs familles. Il comprenait des appartements, une nourricerie, des écoles, un théâtre des bains et une piscine. Les ouvriers accédaient ainsi à ce que Godin appelait « les équivalents de la richesse. »
  • Le château de Courtanvaux. Construction dont les fondations dates XIVe siècle, ce château était, à l’origine, un manoir médiéval. C’est au XVe siècle que le domaine prend de l’envergure, avec notamment l’ajout d’une chapelle et d’importantes modifications apportées au bâtiment principal.
  • La ferme du Nord de Zuydcoote. Construite pour les besoins du sanatorium maritime de la commune, sa spécialité était la production d’aliments d’origine animale. En 1940, elle devient l’infirmerie principale de la Marine. Elle est maintenant désaffectée.
  • Le domaine de Pontigny, qui comprend l’abbaye du même nom, ancien monastère de l’ordre cistercien. Son développement est facilité par le soutien de plusieurs rois de France, nobles et figures ecclésiastiques.
  • Le centre hospitalier Gérard Marchant à Toulouse, un des symboles de la psychiatrie moderne, dessiné par l’architecte Jacques Jean Esquié au XIXe siècle. Il comprend 25 bâtiments et allie fonctionnalisme et esthétisme. Le centre hospitalier est encore opérationnel de nos jours.
  • Le parc de Wesserling, qui s’étend sur 42 hectares et juxtapose des terrasses à l’italienne, un jardin à l’anglaise et un jardin à la française. Sur ce site se trouve aussi un musée éco-textile.
  • Le château de l’Isle Briand. Le domaine de l’Isle Briand comprend le château, datant du XVIIIe siècle et construit sur les fondations d’un château-fort, une ferme modèle et un haras, inauguré en 1975.
lauréats réinventer le patrimoine place ducale charleville mezieres

Place Ducale (Charleville-Mézières, Ardennes)
©Corinne / Adobe Stock

Travailler dans le bâtiment grâce à l’École Chez Soi

Vous souhaitez évoluer dans l’univers du bâtiment ? L’École Chez Soi vous propose de nombreuses formations en ligne aux métiers de la construction et de l’habitat. En plus de cours riches en conseils et astuces, vous aurez accès à un Espace Élèves en ligne sur lequel vous trouverez divers supports pédagogiques. Vous pourrez également vous inscrire à des classes virtuelles et ateliers thématiques, pour enrichir votre formation.

L’École Chez Soi, c’est aussi tous les avantages de l’école en ligne. Inscrivez-vous à tout moment de l’année et étudiez quand vous le voulez, où vous le voulez, selon vos envies et vos disponibilités !

Pour plus d’informations, faites dès aujourd’hui votre demande de documentation.

lauréats de l'appel à projets « réinventer le patrimoine » - domaine de pontigny - abbaye de pontigny

Domaine de Pontigny (Yonne)
©Jean-Jacques Cordier / Adobe Stock


Contactez-nous 01.46.00.69.01