Malgré un marché immobilier incertain, la France reste sur le podium des pays les plus recherchés pour l’achat de biens de prestige. Selon une étude menée par Lux-Residence, les amateurs de belle pierre —qu’ils soient étrangers ou Français— privilégient toujours l’Hexagone pour investir dans l’immobilier haut de gamme.

La France, encore synonyme de prestige

Alors que près de trois personnes sur dix considèrent que le contexte économique risque de se dégrader, la France reste tout de même dans le top 3 des pays favorisés pour l’achat de biens de prestige. Arrivant juste après l’Espagne et le Portugal, elle fait preuve de son attrait pour les personnes souhaitant investir dans la pierre. La mise en place de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) n’aura finalement pas eu l’effet redouté.

En effet, si l’on aurait pu penser à des répercussions suite à l’arrivée du remplaçant de l’ISF, plus de la moitié des personnes interrogées par Lux-Residence —spécialiste de l’immobilier haut de gamme— estiment que ce nouvel impôt n’a aucune incidence sur leurs projets. Pour Laurent Demeure, Président de Coldwell Banker France & Monaco, la raison de cette indifférence est simple :

« La déclaration de l’IFI ayant été décalée au 15 juin, il est encore un peu tôt pour parler des conséquences de sa mise en œuvre, indique Laurent Demeure. C’est plutôt pendant l’année qui vient qu’on sentira peut-être un impact de cet impôt »

Le sud en tête, mais Paris toujours apprécié

Si la Côte d’Azur et la Provence restent en tête des endroits préférés des Français, Paris se maintient en troisième position. En effet, la capitale reste incontournable pour la clientèle française, mais aussi internationale, qui fait preuve d’un véritable regain d’intérêt pour la ville lumière. Dans ces conditions, de nombreux arrondissements auparavant peu cotés commencent à tirer leur épingle du jeu. C’est le cas par exemple de quartiers et arrondissements centraux, comme le Marais ou le 9e, qui ont connu une augmentation des prix au m2 de plus de 14% ces deux dernières années !

Saint-Germain-des-Prés, quartier parisien emblématique, à également le vent en poupe. En enregistrant une forte augmentation des ventes de plus de 2 millions d’euros, il est la preuve du retour des clients internationaux à Paris. Inès Fonteneau, directrice de l’agence Daniel Féau Saint-Germain parle d’une hausse de plus de 15% sur ce secteur. La raison d’une telle augmentation ? Une offre très faible par rapport à une forte demande, en particulier des acheteurs américains.

Quant à l’Ouest Parisien, c’est une clientèle familiale qu’il attire. Grâce à leurs écoles réputées, leurs nombreux commerces et leur proximité avec le parc Monceau, les biens de prestige du 8e et du 17e s’arrachent. Le très bourgeois 16e arrondissement, lui, plaît toujours autant aux CSP ++ et grands dirigeants.

L’immobilier de prestige : de nouvelles opportunités professionnelles

Avec une demande de plus en plus forte, le marché de l’immobilier de luxe est en constant besoin de personnel spécialisé dans la négociation et à la gestion de biens de grand standing. Afin de faire la différence, une formation de qualité aux métiers de l’immobilier et leurs attentes est nécessaire.

Depuis 1891, L’École chez Soi forme aux métiers de l’habitat. En mettant en avant l’excellence et la richesse de son patrimoine pédagogique, elle s’impose comme une référence du secteur. Profitez de l’expertise de nos formateurs et d’un programme de qualité, tout en apprenant à votre rythme !

Vous souhaitez devenir professionnel de l’immobilier ? Renseignez-vous sur l’une de nos formations :



nos engagements qualité

  • opqfqualification opqf
  • satisfactionsatisfaction *