C’est lors du bureau du Plan Bâtiment Durable le 21 novembre dernier que la FNAIM, premier syndicat des professionnels de l’immobilier, a fait part de ses propositions en ce qui concerne la rénovation énergétique des copropriétés.

Pour Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement, et Jean-Marc Torollion —président de la FNAIM—, les agents immobiliers et les pouvoirs publics doivent travailler ensemble dans l’intérêt de la transition énergétique. En repensant l’accompagnement des copropriétaires pour les encourager à la rénovation énergétique, Jean-Marc Torollion entend bien faire changer les attitudes de chacun. Épargne, aides fiscales et formation des syndicats, ses propositions invitent au changement et à la prise de conscience des acteurs du secteur immobilier.

Découvrez les propositions de la FNAIM pour inciter les copropriétaires à effectuer des travaux de rénovation énergétique, dans le cadre du Plan Bâtiment Durable

© Gina Sanders / Adobe Stock

Encourager l’épargne dans la copropriété

Alors qu’elles ne contribuent qu’à 1,6 % des 22,7 milliards d’euros de travaux annuels de rénovation énergétique, la FNAIM appelle à une meilleure distribution des aides publiques. Une plus grande équité inciterait sans doute les propriétaires à épargner en vue de travaux de rénovation énergétique. Aujourd’hui, les fonds de travaux nécessaires à cette rénovation sont obligatoires dans toutes les copropriétés comptant plus de 10 lots. Ces fonds représentent plus de 380 millions d’euros chaque année.

Comment récompenser l’effort d’épargne des copropriétaires ? Le syndicat immobilier propose une participation financière de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) aux fonds de travaux des copropriétés, à hauteur de 20 %.

Offrir des aides fiscales à tous les propriétaires

Entre les propriétaires bailleurs et les propriétaires occupants, une différence persiste, représentant un frein à la rénovation énergétique des copropriétés. En effet, alors que les bailleurs ont la possibilité de déduire les coûts de leurs travaux de leurs revenus fonciers et d’imputer sur leurs revenus globaux le déficit (dans la limite de 10 700 euros par an), les occupants ne disposent d’aucune aide. Partant de ce constat, la FNAIM recommande une nouvelle politique d’amortissement d’une partie du coût imputable à la rénovation énergétique.

Une quote-part serait déductible des impôts des propriétaires sur 10 ans, permettrait d’amortir les dépenses et d’accélérer le retour sur investissement. Absorbable par les finances publiques, cette mesure agirait en remplacement d’autres mécanismes, comme le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique.)

Former les syndicats aux questions de la rénovation énergétique

Récemment lauréate d’un appel à programmes dans le cadre du dispositif CEE (Certificats d’Économies d’Énergies), la FNAIM s’engage à former 1200 syndics. L’objectif ? Que ces syndics soient porteurs de projets au sein de la copropriété et associent compétences techniques, financières et juridiques.

Comme l’explique Jean-Marc Torrollion :

« Concernant les travaux en copropriété, nous estimons à la FNAIM que le syndic représente le pivot essentiel permettant de centraliser et de porter au mieux les différents projets. Pour cette raison, il est essentiel qu’il puisse gagner en compétences. »

Enfin, l’ambition de la FNAIM est d’étendre cette formation aux conseils syndicaux et d’informer la totalité des copropriétaires sur les questions que posent la rénovation énergétique.

École Chez Soi : formez-vous aux métiers du BTP et de l’Immobilier

Vous souhaitez suivre une formation aux métiers du BTP ou de l’immobilier ? L’École Chez Soi vous propose de nombreuses formations à distance. Grâce à notre méthode d’enseignement, vous profiterez de cours de qualité, d’outils pédagogiques, mais aussi d’une grande flexibilité ! Inscrivez-vous à tout moment de l’année et étudiez selon vos disponibilités et vos envies.

Grâce à l’expertise de nos formateurs et nos supports de cours, vous aurez l’occasion d’apprendre, mais également de tester vos connaissances. Exercices interactifs, examens blancs, tutoriels vidéos… tout est fait pour faciliter votre apprentissage ! En complément, des ateliers pratiques vous seront proposés tout au long de votre formation. Accessibles sur inscription, ils vous permettront d’apprendre aux côtés de professionnels, mais également d’autres élèves.

Besoin d’informations complémentaires ? Demandez dès aujourd’hui votre documentation gratuite !



nos engagements qualité

  • opqfqualification opqf
  • satisfactionsatisfaction *