Le smart building, ou bâtiment intelligent, permet de réduire la facture énergétique tout en s’adaptant aux nouvelles normes environnementales.

Le bâtiment connecté recueille et transmet des données

Grâce à des centaines de capteurs énergétiques relié à une interface numérique, le bâtiment connecté a la capacité de collecter des informations sur ses dépenses énergétiques, de les stocker dans un cloud, de les analyser automatiquement ou à l’aide d’un gestionnaire, puis de procéder à des ajustements permettant d’optimiser sa consommation d’énergie.

La technologie du smart building permet de recueillir en temps réel toutes les données des appareils qui contrôlent les systèmes de chauffage, de ventilation, de conditionnement d’air, de distribution de l’eau chaude et d’éclairage d’un immeuble.

Les solutions du bâtiment intelligent permettent de réduire les coûts de fonctionnement des immeubles et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Toute typologie d’immeuble est concernée, des logements résidentiels aux bureaux, en passant par les hôtels, les usines ou les établissements de santé…

Objectif : la maîtrise énergétique

L’essor du smart building va permettre un pilotage intelligent des fonctions énergétiques et répondre ainsi aux nouvelles exigences des règlementations sur la maîtrise énergétique.

Les usagers d’un bâtiment intelligent ont la possibilité de suivre les dépenses énergétiques de leur immeuble et d’adopter en conséquence de nouvelles pratiques.

À l’intérieur de ce type de bâtiment, les équipements peuvent en effet être gérés via une simple application sur un smartphone : ouverture des stores, éclairage, thermostat, programmation des objets connectés, recharge du véhicule électrique dans le parking de l’immeuble, alarmes préventives de sécurité, …

Tous les métiers du BTP sont concernés

L’immobilier est en pleine révolution digitale ! L’ensemble des métiers du bâtiment est concerné, des architectes aux promoteurs-constructeurs, des bailleurs sociaux aux conducteurs de travaux bâtiment.

Dans la foulée des bâtiments à énergie positive (produisant plus d’énergie qu’ils n’en consomment) et de la maison communicante individuelle, les smart buildings amorcent une révolution qui ne peut cependant être rapide, seulement 1% du parc immobilier français étant renouvelé chaque année.

Aujourd’hui, startups et grands groupes sont associés pour proposer demain les nouvelles technologies des bâtiments intelligents, mais aussi des villes et des voitures connectées…



nos engagements qualité

  • opqfqualification opqf
  • satisfactionsatisfaction *